All Posts By

Benoît

Les couleurs dans la santé

Dans le secteur médical, la communication visuelle nécessite une attention toute particulière. En effet, il y a des enjeux importants, des restrictions publicitaires, et surtout des sujets sensibles par lesquels il faut transmettre le bon message.

Je vais parler ici des principales couleurs utilisées dans la communication visuelle et pour quelles raisons les utiliser dans le secteur médical.

Bleu

Le bleu évoque l’assurance, la bienveillance et l’expertise. C’est la couleur phare des grands groupes et des entreprises pharmaceutiques, car elle évoque aussi le prestige.

C’est une couleur fraîche, rassurante et apaisante. Elle témoigne d’un caractère empathique et alimente la notoriété d’une entreprise compétente et à l’écoute de ses patients.

Ducray

Le bleu est également une couleur qui fonctionne très bien dans son adaptation à tous les supports. C’est une couleur facile à imprimer car c’est une couleur primaire, et permet de créer du contraste sur les supports numériques en colorant les bons éléments ou en servant de fond selon la clarté du bleu.

Blanc

Le blanc est la couleur par excellence de la pureté et de l’apaisement. Elle calme, elle rassure, mais peut aussi être un peu austère.

Certains disent que le blanc n’est pas une couleur, mais je ne suis pas d’accord du tout. Il n’y a pas d’absence de couleur, et le fait de laisser du “vide” sur un visuel, donc des parties totalement blanches, doit tenir d’un choix réfléchi. Il faut considérer les blancs, le “vide” sur un visuel comme tous les autres éléments visibles.

Endor Technologies

C’est une couleur qui sied parfaitement à l’univers médical, que ce soit dans le monde pharmaceutique, technologique ou même cosmétique.

Elle évoque parfois le luxe, souvent la simplicité. Il est difficile de s’écarter d’une utilisation au moins partielle du blanc dans une identité visuelle médicale.

Noir

Symbole de l’expertise et de la sobriété, elle est néanmoins souvent associée à la symbolique de la mort.

Comme le blanc, le noir est une couleur qui nécessite une attention particulière et des précautions dans son utilisation. Dans le secteur médical, elle peut avoir une signification très différente selon l’identité visuelle de l’entreprise.

Revision Skincare

C’est une couleur qui fonctionne bien avec d’autres pour créer du contraste. Comme couleur principale, il est difficile de la justifier dans le secteur médical.

Jaune

Associé à l’énergie et à l’optimisme, le jaune fonctionne particulièrement bien dans la partie publicitaire de l’environnement de santé.

C’est une couleur très utilisée dans les campagnes de sensibilisation, sur des supports comme des affiches ou des pages de magazines.

Campagne de sensibilisation à la mucoviscidose

Elle peut toutefois parfaitement convenir à l’identité visuelle d’un produit cosmétique ou d’un établissement médical tourné vers les enfants ou les sportifs.

C’est une couleur qu’on utilisera généralement pour se rapprocher de son public et de le fidéliser.

Ceramidin

Rouge

Symbole de l’urgence, de l’attention et du sang, un rouge utilisé dans une communication médicale est bien souvent le signe d’un parti-pris.

Associé dans un contexte humanitaire, le rouge tient une place particulière. On ne cherche pas à rassurer. On ne cherche pas à choquer non plus ! Son utilisation repose sur un équilibre contextuel pour sensibiliser sur des problématiques et des enjeux importants.

Croix-Rouge Française

Le rouge convient bien aux associations, aux établissements médicaux d’urgence et aux professionnels de santé qui impliquent les soins du cœur.

Vert

Le vert évoque la confiance, la sécurité et la proximité. C’est une couleur phare dans le secteur médical.

Les nuances de vert permettent d’évoquer des sensations différentes : un vert plus saturé (plus “fluo” en quelque sorte) sera symbole de dynamisme, et peut parfaitement convenir à une biotech par exemple, comme symbole de l’innovation. Un vert moins fort peut s’imbriquer efficacement avec une communication portée vers la biologie et l’écologie, pour symboliser des mesures éthiques.

Institut du cancer australien

C’est une couleur qui s’utilise très naturellement dans la majorité des environnements de santé.

Rose

Associé à la délicatesse, au soin et à la féminité, le rose, comme le rouge dont il est proche, tient d’un parti-pris réfléchi.

Le rose convient généralement aux marques de cosmétique tournées vers un public féminin, et aux établissement médicaux proches des enfants. C’est une couleur dynamique et pleine d’espoir.

Eau d’Avène

Un rose léger ou pastel peut évoquer la sérénité, voire le luxe. C’est une couleur à ne pas négliger, mais il faut trouver la bonne nuance pour qu’elle corresponde à votre positionnement.

Orange

Comme le jaune, l’orange évoque le dynamisme et l’optimisme, avec un peu plus d’audace que le jaune par son rapprochement vers le rouge.

Un bel orange convient parfaitement à certains produits médicaux associés avec l’énergie, ou vers des produits cosmétiques associés au sport, à la beauté et à la jeunesse.

Thiomucase

Comme le rouge, c’est une couleur qu’il faut savoir bien utiliser selon son positionnement.

Violet

Le violet évoque l’expertise, la technologie et parfois même un côté un peu “malin”.

Là encore, il faut savoir l’utiliser avec intelligence. Cependant, c’est une couleur qui d’après moi fonctionne très bien dans un contexte numérique, et notamment dans l’identité visuelle d’entreprises biotechnologiques.

Beauty Collagen Powder

On préfèrera utiliser le violet dans un positionnement adapté pour les professionnels de santé plus que pour les patients, car elle se prête à l’innovation, voire à la sophistication.

Turquoise

Fruit du mélange entre l’expertise du bleu et la sécurité du vert, le turquoise est une couleur incontournable dans le secteur médical (elle fait d’ailleurs partie de mon identité).

Elle permet un plus grand rapprochement vers son public qu’un bleu pur associé au prestige. Le turquoise évoque parfaitement l’espoir, l’énergie voire l’empathie. De même, elle est parfaite pour une biotech car elle symbolise aussi l’innovation.

Provumex

Le turquoise conviendra parfaitement aux entreprises dont le positionnement tourné vers l’avenir est un pilier de leur communication.

Newsletter

Bénéficier de conseils utiles pour votre image régulièrement, ça vous dit ?
Il ne reste plus qu'à vous inscrire.

4 valeurs de ta marque à retranscrire dans ton identité visuelle

Pour faire de ton identité un réel atout

Créer un univers graphique reconnaissable et ancré dans l’esprit de son audience, c’est se baser sur les valeurs fondatrices de sa marque pour les représenter à travers son habillage. Voici les quatre principales que je retiens pour construire une identité efficace autour d’une marque.

La clarté

Il est important, lors d’une première interaction avec ta marque, de donner la possibilité à une personne de savoir de quoi il s’agit. L’enjeu, c’est d’arriver à faire comprendre à l’utilisateur son fonctionnement, son but et en quoi ils sont liés.

C’est là que le designer doit faire preuve de subtilité, et le client de compréhension.

On ne pensera pas la carte de visite d’un avocat de la même façon que la carte de visite d’un restaurateur. Mais plus précisément encore, celle d’un avocat d’affaires de celle d’un avocat de la famille.

Le même domaine mais un positionnement bien différent

Cela ne veut pas nécessairement dire que le spectateur saura identifier précisément les nuances entre ces deux professions très proches sur un support de communication. Ce qui est important avant tout, c’est de créer une cohérence pour que la profession en question apparaisse comme logique par son identité. Il ne faut pas oublier que l’image complète des mots bien choisis qui restent le meilleur outil d’information.

L’empathie

Humaniser sa marque est un procédé qui fait des plus grandes leur succès. Par exemple, Nike a autant d’impact dans le monde du sport parce qu’elle fait intervenir des athlètes dans ses campagnes publicitaires. Le spectateur se sent proche de ces modèles par le fait de posséder les mêmes produits.

Les créatifs utilisent généralement des iMac parce qu’Apple montre d’autres créatifs les utiliser, ce qui crée un esprit de communauté.

De la même façon, si tu montres par ton identité visuelle que tu prends ton apparence au sérieux, l’utilisateur aura tendance à faire un parallèle avec tes compétences et ton expertise : pour reprendre mon exemple, un avocat de la famille avec une identité cohérente et correctement pensée apparaîtra beaucoup plus facilement comme un expert pour l’utilisateur. Au détriment d’un autre qui délaisse son image. L’utilisateur sentira que le premier pourra mieux répondre à ses besoins.

Plus tu inspires confiance dans un domaine, plus tu as de chances d’inspirer confiance dans un autre. Pourquoi ne pas le faire par ton identité, qui est le premier pont entre toi et ton utilisateur ?

La longévité

Dans mon article sur ce qui fait un bon logo, j’ai parlé de l’importance de créer un symbole intemporel et durable. Si tu as bien compris, je parle de ce fait en même temps d’identité globale.

Quand tu lances ta marque, tu te projettes sur des années. Tu souhaites voir ton projet porter ses fruits. Et si ton entreprise est déjà bien établie, les objectifs restent les mêmes : se développer au fil du temps et grandir par ce que tu peux apporter à tes utilisateurs.

De la même façon que l’on recherche la longévité et la durabilité dans sa marque, il faut penser son identité de la même manière.

Faire confiance à un designer sur ce point-là est crucial. Non seulement on ne veut pas changer de logo et d’identité tous les mois, mais il faut également réussir à ancrer visuellement sa marque auprès de potentiels utilisateurs.

Pour cela, ta marque doit garder les mêmes codes graphiques pour créer une mémoire visuelle adaptée à ta cible. Et autant faire en sorte qu’elle soit pertinente à ton positionnement.

La cohérence

Sur une vision long-terme, et au fur et à mesure que les supports de communication se multiplient, il est important de faire confiance à un designer qui connaît les différentes contraintes propres à ces supports.

Que ce soit tes en-têtes de lettre, ta page Facebook ou ta brochure de présentation, il est primordial de garder une cohérence qui permette aux utilisateurs de reconnaître immédiatement ta marque.

Une empreinte visuelle est construite par un système graphique cohérent

Les utilisateurs peuvent entrer en interaction avec la tienne de toutes les façons par lesquelles tu veux apparaître. Les différences techniques et les contraintes entre les supports sont nombreuses : entre l’impression et le numérique, d’abord, mais également entre les réseaux sociaux, les écrans, la taille des supports imprimés, etc.

De la même façon que tu souhaites être cohérent sur ton activité et le travail que tu procures à tes clients, il faut être récurrent sur sa façon d’apparaître pour maximiser sa force de persuasion passive. La multiplication des supports de communication et leur potentiel d’efficacité vaut tout l’intérêt de s’y attarder et d’y investir pour en tirer des bénéfices.

C’est quoi une identité visuelle ?

Et concrètement, pourquoi c’est important pour une marque ?

J’en parle souvent et j’en fais le cœur de mon métier. Il était temps d’en faire un sujet pour le nouvel article. Rentrons dans le vif du sujet !

L’empreinte visuelle de la marque

Une marque communique par ses actions, ses valeurs et son apparence. Comme un être humain. La communication, c’est l’expression de la marque. L’identité visuelle, spécifiquement à la communication visuelle, c’est la façon de se présenter, de s’habiller et d’apparaître. C’est la façon passive de communiquer et de transmettre : l’audience, par esprit de déduction et par l’interprétation graphique comprend d’une certaine façon la marque et ses valeurs.

L’identité visuelle, c’est ce qui permet de savoir si on interagit avec une marque de prêt-à-porter de luxe, d’un bar à bière populaire ou d’une entreprise de vente de camions au premier coup d’œil.

Évidemment, dans cette situation, on arrivera rapidement à faire la différence entre les trois.

Mais la subtilité, et toute l’expertise demandée au designer, c’est de créer une identité propre à chaque marque qui la… démarque de sa concurrente.

Vois ça comme une fleur : la tige sont les valeurs de la marque, ses fondations, et la fleur en elle-même, son identité graphique (Rimbaud serait fier).

Quels sont les éléments créés lors de l’élaboration d’une identité visuelle ?

Le logo

Je pense en avoir suffisamment parlé pour quelques temps… mais le logo reste l’élément principal d’une identité visuelle. C’est le symbole d’une marque, et son choix définira généralement le reste de l’identité. Si c’est un logo minimaliste, l’univers graphique de la marque le sera aussi. Si le logo est ludique, l’identité également.

Kenya Hara

Cependant, comme je l’ai déjà écrit, il ne faut surtout pas tout miser dessus, et l’apparence du logo n’est qu’un indicateur de la direction à prendre.

Bien souvent, il est préférable de se tourner vers un logo simple et faire briller la marque par d’autres éléments qui font son identité visuelle. Comme la typographie et les couleurs, par exemple.

Choix typographique

La typographie mérite à elle seule à un article, et sera un très bon sujet à traiter dans le futur du blog. Il s’agit tout simplement des polices de caractère. Son choix est primordial, car la typographie revêt d’un caractère puissant qui évoque des valeurs très différentes en fonction de son apparence.

On la choisit en fonction de sa graisse (l’épaisseur des lettres), de la largeur des caractères, d’une apparence classique ou au contraire plus moderne, de sa lisibilité, de sa complexité, etc.

Travail d’édition par l’agence lg2

La typographie possède ce pouvoir d’évoquer à elle seule une direction graphique à travers une ligne de texte. Le choix d’une police de caractère est donc très loin d’être négligeable. Certaines typographies ont réussi l’épreuve du temps avec brio, et sont utilisées fréquemment pour leur intemporalité, et leur capacité à être à la fois moderne et classique : les plus connues étant notamment l’Helvetica, la Garamond et la Futura.

L’Helvetica est tellement célèbre qu’on lui a consacré un film

Les couleurs

On sait qu’en fonction des cultures, les couleurs ont différentes significations et sont liées à certaines émotions. Ces attributs psychologiques font partie des critères pour bien choisir les couleurs des marques.

De façon générale et dans toutes les cultures, le jaune possède une certaine signification qui n’est pas la même que le rouge. Choisir une couleur possède une importance capitale, et se tromper sur son choix peut avoir des conséquences à prendre au sérieux, en particulier lorsque l’on travaille sur l’identité d’une institution portant sur les sciences, le monde médical, politique ou sur d’autres domaines sensibles.

Evris Law par Madcats

Par exemple, la Croix Rouge est liée par sa couleur au sentiment d’urgence et au sang. Ce parti-pris assumé donne à l’institution une fonction importante et même vitale par son action humanitaire. On ne cherche pas à édulcorer, mais clairement à alerter. Au contraire de Greenpeace par exemple, qui, dans la même fonction d’alerter dans un contexte d’urgence, s’est écarté du rouge dans son identité pour, de mon point de vue, s’éloigner d’une image guerrière et violente. Le logo de Greenpeace est brut, mais le vert apporte la touche humaniste qui aurait été obnubilée par le rouge.

C’est tout de suite moins pacifique, non ?

La direction artistique

Produits cosmétiques Barbon par Peltan Brosz

Le graphisme est caractérisé par l’utilisation des formes pour créer des visuels et communiquer. L’apparence de ces formes, que ce soit des photos ou des aplats de couleurs, et la façon de les utiliser cernent la direction artistique.

Pour reprendre l’exemple précédent, la direction artistique de Greenpeace est plutôt brute pour montrer une proximité avec la nature. Cela assure donc que la communication et les visuels de l’institution seront tournés de la même façon vers un côté brut.

Devanture du studio de design graphique Noble Norse

La direction artistique est ce qui compose en réalité le gros du travail. C’est en utilisant les éléments précédents, c’est-à-dire le logo, les typographies et les couleurs, et en ajoutant les éléments comme les formes et les photos que tout va se révéler par la façon de les utiliser.

C’est à ce moment-là que l’identité visuelle d’une marque a le plus d’impact : comment, par ses supports de communication, utilise-t-elle ses systèmes graphiques pour transmettre ses valeurs ? Et au fond, que souhaite-elle transmettre en se montrant de cette façon ?

Toute l’importance de l’identité visuelle pour une marque est dans le pouvoir qu’elle lui donne de transmettre un message implicitement. De la même façon qu’un humain par sa façon de s’habiller.